How To Turn Your Bedroom Into Your Favorite Escape | Apartment Therapy

There’s no shame in admitting that you look forward to sleep. Speaking as someone constantly surrounded by traffic noise, a packed schedule, and a not-for-the-faint-of-heart commute, having a cozy bed to jump into at the end of the day is crucial and much appreciated. But even more important than what you sleep on is the overall environment you’ve created for yourself.

Source : How To Turn Your Bedroom Into Your Favorite Escape | Apartment Therapy

Advertisements

Il faut vérifier l’accréditation de votre gérant de condos

Il faut vérifier l’accréditation de votre gérant de condos

24 novembre 2011 | 11h56
ARGENT

Argent
Le cas de gestion douteuse de syndicats de condos soulevé par Argent le 21 novembre dernier, a fait réagir.
Argent a rapporté que le président de Gestion immobilière Paquet, James F. Paquet, fait l’objet de plusieurs poursuites pour manquements professionnels. M. Paquet a même été radié temporairement de l’Ordre des administrateurs agréés du Québec.
Selon l’avis de radiation provisoire émis par l’ordre professionnel, M. Paquet se serait approprié sans droit des sommes dans quatre syndicats de copropriété, dont le total s’établit à près de 150 000$.
Or, il existe une association professionnelle de gérants de condos depuis 2003 dont la mission est d’encadrer de façon rigoureuse la profession de gestionnaire de copropriété au Québec.
Selon le président de la Corporation professionnelle des gérants de copropriété (CORGEC), les syndicats de copropriétés auraient tout intérêt de vérifier auprès de la CORGEC si le gérant qu’ils désirent embaucher en fait partie.
«Cela serait un bon point de départ afin de s’assurer une gestion adéquate de leur copropriété», soutient Lionel Boucher, président de la Corgec.
M. Boucher souligne que la CORGEC exige de ses membres qu’ils souscrivent à un code professionnel.
M. Boucher s’est aussi dit ouvert à toute discussion de nature à améliorer la gestion des copropriétés au Québec.
 

Il faut vérifier l’accréditation de votre gérant de condos:


‘via Blog this’

« L’Agent Immobilier Retrouve Progressivement ses Lettres de Noblesse.. »

« Les Français  placent la relation agent-client au cœur de leurs préoccupations. Ils recherchent la simplification des recherches d’un bien immobilier désirent êtres accompagnés de près dans leurs projets.  Les Français disent apprécier les agences qui offrent qualité, et modernité . »

Paris, le 07 juin 2011 – Guy Hoquet l’Immobilier, 3 ème réseau de franchises immobilières en France, présente pour la 4 ème année consécutive  les résultats de l’étude réalisée avec l’IFOP sur l’image des agents immobiliers. Une étude réalisée en juin 2011 s’est penchée spécifiquement sur les  attentes des Français vis-à-vis de ce métier, révèle une certaine évolution de leur perception et de leur besoin. Malgré l’émergence de nouveaux acteurs et de sources alternatives d’information, les Français  attendent un accompagnement traditionnel  pour leur projet immobilier et sont davantage demandeurs de services et d’engagement envers les agents.

« Les Français recherchent aujourd’hui l’appui rassurant de savoir-faire fondamentaux, tels l’expertise locale ou le service de proximité. Les effets de la crise, mais aussi la prolifération d’informations sur le marché, contribuent à cette évolution de leurs attentes», explique Frédéric Monsu, Directeur général de cette agence.

L’agence immobilière, une solution envisagée par 71% des Français pour leurs projets

Malgré la crise, dont les effets continuent à se faire sentir, les Français conservent l’envie de projets immobiliers : en effet,  44%  d’entre eux estiment qu’ils seront susceptibles  de réaliser  au moins  une opération immobilière  dans les prochains douze mois. Ces intentions concernant majoritairement l’achat dans l’ancien (20%), puis la location (19%), la mise en location (16%) ou en vente (15%), et enfin l’achat dans le neuf (14%). Un niveau d’intention  qui restent encore en deçà de ceux d’avant crise (52% d’intention globale en 2008). Parmi les  personnes envisageant une opération immobilière  prochainement, 71% déclarent avoir l’intention de s’adresser à une agence, dont 23% s’orienteraient  exclusivement vers des spécialistes de l’immobilier.

Réputation de l’agence et connaissance du marché immobilier local : deux facteurs-clé du recours à une agence. Si les motivations  citées pour recourir aux  agents immobiliers  sont multiples,  certains  critères ressortent davantage : la confiance suscitée par l’agence (35%),  la connaissance du marché local(30%), l’attractivité des tarifs pratiqués (30%) et la diversité de l’offre proposée (27%). Dans un environnement de surinformation et d’incertitude sur le marché, les Français  expriment le besoin d’être  accompagnés et  rassurés par des valeurs clés : la réputation de l’agence et l’expertise locale. Cette dernière arrivant ex aequo avec la notion de coût réduit, importante dans un contexte où le pouvoir d’achat des Français reste menacé.

Etude menée par l’IFOP du 17 au 19 mai 2011, sur un échantillon de 1013 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Un regain de confiance envers les agents ?

« L’évolution par rapport à la  première vague  de cette étude il y a trois ans est  très  sensible. Les fortes intentions de recours aux agents et les attentes  exprimées  en termes de services complémentaires traduisent un retour à la confiance : l’agent immobilier retrouve progressivement ses lettres de noblesse auprès des Français ».